Casino en ligne / Poker en ligne avec Actualite-Jeux.com


Technique du poker : la relance (raise) | Article

Posté par Riverman | Le 6/03/2009 à 23h39 dans poker : Niveau débutant

Technique du poker : la relance (raise)

Article D comme débutant

Aujourd’hui nous allons parler de la relance ou raise en anglais.

Le rêve de tout joueur de Texas Hold’Em (à part bien sûr connaître les cartes privatives de tous ses adversaires) est d’aller voir le flop à pas cher et espérer que tombe un jeu imbattable. Le pauvre gars embarqué dans un coup avec une main poubelle du style 9 de cœur et 3 de pique qui voit surgir au flop 9 de carreau, 3 carreau et 9 de trèfle, se dit que quelquefois la vie est magnifique. Surtout si son adversaire à un jeu monstre tel qu’une paire d’As et qu’aucun as ne sort à la turn et à la river.

Mais supposons à présent que vous êtes le malheureux joueur heureux possesseur de la paire d’as et que sûr de votre force, vous alliez jusqu’au bout persuadé qu’avec vos deux paires max As par les 9 vous êtes le patron à la table. Vous allez subir une grave désillusion que vous auriez pu éviter grâce à une arme classique : la relance.

De quoi s’agit-il ?

Vous allez montrer à vos adversaires que vous êtes sûr de votre jeu avant d’aller voir le flop. Pour cela vous allez miser avant même d’aller voir les cartes qui doivent tomber. En général pour un bon jeu on triple la blind mais ce n’est qu’un code. Vous êtes libre de relancer plus si vous le sentez. Ce geste n’est pas anodin et va avoir des conséquences.

- La première conséquence concerne tous les joueurs qui ont un petit jeu. Ils vont fuir ! Pourquoi ? Parce que personne ne peut se permettre de payer à tous les tours uniquement pour aller voir le flop en priant pour que ça monte. Jouer ce genre de jeu est suicidaire à long terme. Vous voilà débarrassé de joueurs qui pourraient vous surprendre avec un gros jeu que vous ne pouviez voir arriver. Et si vous avez fait fuir tout le monde et que vous ne ramassiez que les blinds ? C’est dommage effectivement avec une belle paire d’as mais pour part je pense à juste titre qu’il vaut mieux ramasser des miettes sûrement que de PEUT-ÊTRE ramasser beaucoup. Petit à petit l’oiseau fait son nid…

- La deuxième conséquence de cette relance concerne les joueurs ayant un jeu moyen et qui supputent avoir une chance de vous contrer. Ils vont venir et faire ainsi grossir le pot alléchés par les jetons que vous venez de lancer dans le pot. Mais statistiquement vous êtes déjà devant. Il vous faudra juste vous méfier lorsque le flop arrivera. De plus vous avez un certain avantage psychologique non négligeable car c’est vous qui avez relancé et donc c’est vous qui êtes sûr de votre coup.

- La troisième conséquence concerne les joueurs qui comme vous ont un monstre. Vous les avez prévenus soit et eux n’ont rien dévoilé de leur jeu. Mais il reste le flop, le turn et la river pour vous expliquer avec eux. Nous y reviendrons dans des articles ultérieurs.

N’allez pas penser que la relance est l’arme absolue. C’est une arme dans le poker certes mais ce n’est pas l’arme universelle. Sachez tout de suite qu’il n’existe pas d’arme absolue au Texas Hold’Em sinon tout le monde s’en servirait bien entendu.

Pensez aussi à faire varier vos relances. Si vous relancez TOUJOURS de trois fois la blind quand vous avez une grosse main. Vos adversaires n’auront aucun mal à savoir que la prochaine fois que vous relancerez de trois fois la blind, c’est que vous avez une grosse main. N’oubliez qu’il faut varier son jeu pour que vos adversaires ne lisent pas en vous comme dans un livre ouvert.

A moins que cela ne soit une tactique…

Car rien n’empêche de systématiquement relancer vos grosses mains de la même manière pour que vos adversaires s’habituent. Et soudain lorsque vous vous trouverez en bonne position et que vous relancerez la même somme, tout le monde vous verra avec une grosse main alors que vous n’aurez qu’un magnifique 7-4 dépareillé…

Cela s’appelle le bluff


Toute reproduction totale ou partielle de cet article est interdite sans l'autorisation écrite du webmaster. Un lien vers cet article est quant à lui apprécié.