Casino en ligne / Poker en ligne avec Actualite-Jeux.com


Peut-on tout jouer en Grosse Blind ou en Petite Blind ? | Article

Posté par Riverman | Le 18/03/2009 à 22h14 dans poker : Niveau débutant

Peut-on tout jouer en Grosse Blind ou en Petite Blind ?

La réponse est oui assurément mais seulement si plusieurs conditions sont réunies…

Et voilà vous venez d’investir une somme en aveugle (principe même de la blind qui veut dire aveugle en anglais) et vous vous demandez si vous allez rentrer dans ce coup avec la poubelle que vous avez en main. En effet que faire de ce « magnifique » 6-4 dépareillé ? Avant de le jeter sans remords examinons la situation.

- Quelle est la somme à miser ?
- Combien y a-t-il de joueurs à la table ?
- Combien sont rentrés dans le coup avant nous ?
- Y a-t-il eu une relance ?
- Que savons-nous des joueurs des joueurs entrés ?

Plus il y a de joueurs à table, plus il y a de chances que beaucoup de joueurs entrent dans le coup si les blinds sont faibles. J’ai remarqué en effet que les joueurs sont plus dépensiers en début de tournoi. Mais ils ne sont pas sots non plus et ne partent pas la fleur au bout du fusil. Ils possèdent dans leurs cartes privatives au moins une grosse carte voire deux. Et cela vous avantage…

Supposons que 4 joueurs soient rentrés dans le coup avec une relance minimum de deux fois à l’UTG. Est-ce que cela ne vaut pas le coup pour la GB d’aller voir le flop en se disant :

- J’ai déjà payé la moitié de la somme
- Il y quatre joueurs de rentrés donc cela fait beaucoup de grosses cartes qui sont sorties
- Et cela laisse beaucoup de petites cartes dans le talon qui peuvent m’arranger

Supposons maintenant que 4 joueurs aient limpé et que vous soyez de PB. N’allez-vous pas tenter le coup de rentrer ? Assurément que si car la peur de la relance de la GB ne doit pas être un frein. Si la GB relance vous vous couchez et vous avez perdu la blind. Mais si vous vous étiez couché avant vous en auriez perdu la moitié… Le raisonnement est de se dire que cela fait un joueur de plus qui a peut-être aussi un ou deux grosses cartes. Là encore :

- Vous avez déjà payé la moitié de la somme
- Il y aura six joueurs avec vous dont la majorité possède des grosses cartes
- Et cela laisse beaucoup de petites cartes qui peuvent vous arranger

Une double paire ou même ce que les autres appelleront une quinte de l’espace pourrait vous tomber dessus avec beaucoup plus de chances que vous ne pouviez le croire quand vous avez touché votre main.

- Attention toutefois à ce que les conditions soient réunies.
- Que cela ne vous donne pas l’habitude de caller n’importe quand avec des mains poubelles.
- De ne pas hésiter à jeter si rien n’est rentré au flop. La turn et la river risquant de vous coûter trop cher
- De vous méfier des relances si une grosse carte style J, Q, K ou A sort au flop (à moins bien sûr que vous n’ayez la double paire auquel cas une relance peut être amusante…)
- De bien avoir analysé les joueurs qui sont rentrés dans ce coup. Il y a-t-il des slowplayers ? Des fous du checkraise ? Des calling stations qui rentrent avec n’importe quoi ? Tous ces joueurs qui sont dangereux pour vous.

L’analyse de la situation est primordiale mais comme vous êtes le dernier ou l’avant-dernier à parler à ce premier tour vous avez eu largement le temps. Ne vous restera qu’à apprendre à gérer les commentaires à peine aimables des autres joueurs à la table quand vous aurez gagné le coup avec votre 6-4 dépareillé…


Toute reproduction totale ou partielle de cet article est interdite sans l'autorisation écrite du webmaster. Un lien vers cet article est quant à lui apprécié.